La Vie d’Adèle : Une association demande l’annulation du visa d’exploitation

La justice a pris la décision d’interdire le visa d’exploitation du film ‘La vie d’Adèle’ (déjà interdites pour les jeunes de moins de 12 ans) à la demande d’une association. Cette décision intervient à cause des ‘scènes de sexe réalistes’ affichés dans le film.

 

Un film trop provocateur

La justice a tranché : elle a décidé de ne pas octroyer le visa d’exploitation de ‘La Vie d’Adèle’, un film déjà proscrit aux moins de 12 ans. La raison est que le film affiche des ‘scènes de sexe réaliste’ qui pourraient choquer la sensibilité des jeunes. Selon la ministre de la Culture, un réexamen est prévu pour la demande de visa du Palme d’Or 2013 à Cannes. Elle avoue qu’il ne faut pas faire d’erreur vis-à-vis de la loi sur cette affaire.

Le ministère de la Culture compte porter un recours au Conseil d’État. L’association ‘Promouvoir’ qui a saisi la justice afin d’annuler l’octroi du visa d’exploitation de ce film est aussi à l’origine de l’annulation d’autres visas d’exploitation de nombreux films comme Nymphomaniac.

Laisser un commentaire